COMMENT RECEVOIR TA GUERISON ?

Mes biens aimés, Dieu a mis en nous un principe de guérison qui peut nous permettre de recevoir la guérison de Dieu, sans même que quelqu’un prie pour nous. Par exemple quelqu’un qui est toujours dans la joie est pratiquement protégé de la maladie.

Ce qui empêche souvent de recevoir la guérison, c’est notre manque de compréhension des principes divins qui régissent la guérison divine.

Je t’exhorte à changer la manière dont tu te vois et la manière dont tu perçois la maladie. Demande au Saint Esprit une meilleure compréhension de la guérison divine.

Être malade ne veut pas dire que Dieu t’a délaissé ou abandonné.

 

En effet, Hb 13 (5) dit : «Je ne te délaisserai point, et je ne t’abandonnerai point. »

Dieu est avec toi, Jésus a promis d’être avec ses disciples jusqu’ à la fin du monde. Dieu ne t’a pas abandonné, Dieu ne t’a pas délaissé, Dieu est avec toi au milieu de cette maladie qui te déprime. Dieu est avec toi au milieu de la détresse.

Ecclésiastique 38 (9-10) dit aussi : «Mon fils, quand tu es malade ne te révolte pas, mais prie le Seigneur et il te guérira.  Renonce à tes fautes, garde tes mains nettes, de tout péché purifie ton cœur. »

Il faut savoir aussi que ce n’est pas Dieu qui donne la maladie ; il faut enlever cela de votre tête. La  maladie ne vient pas de Dieu mais de Satan ! Jésus dit en Jn 10(10) : «Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance »

Connaître Dieu,  c’est le reconnaître comme celui qui guérit Ex 15(26) : «Je suis l’Eternel qui te guérit » 

Donc la volonté de Dieu est de te guérir et que tu sois en bonne santé.

« Alors ta lumière poindra comme l’aurore, et ta guérison germera promptement … et la gloire de l’Éternel t’accompagnera. »  Is 58(8). Le temps de Dieu n’est pas ton temps ! Cette maladie n’est que pour un temps, elle s’en ira si tu gardes la foi, et ta guérison jaillira promptement ! 

La maladie arrive comme çà sans crier gare… mais, vous pouvez aussi trouver la guérison  à un moment où vous ne vous y attendez pas, comme c’est arrivé à Job. Mais oui, Jésus est venu pour faire la volonté du Père ; et la volonté du Père, c’est de nous guérir ! Jn 6 (38).

Le jour de ta guérison arrive, garde la foi, espère, ne baisse pas les bras et tu témoigneras des merveilles de Dieu !

L’apôtre Pierre dit en Act 10(38) : « Savoir, comment Dieu a oint du Saint-Esprit et de force Jésus le Nazaréen, qui a passé de lieu en lieu, en faisant du bien, et guérissant tous ceux qui étaient sous le pouvoir du démon: car Dieu était avec Jésus.».

 Jésus guérissait beaucoup de malades. Satan peut nous frapper de maladies graves, sans pour autant nous entraîner jusqu’à la mort ; c’est le cas de la femme hémorroïsse qui a souffert pendant 12 ans de perte de sang (en principe elle aurait dû mourir depuis longtemps) la volonté du diable n’était pas de la faire mourir mais il voulait la faire souffrir. Nous aussi, par la maladie, il voudrait nous démoraliser, nous enlever  notre confiance en Dieu et  finir par le rendre responsable de cette maladie. Non ! Car, Jésus est venu pour nous guérir, nous faire du bien !

Tu as ta part à faire, tu as un acte de foi à poser 

 

Encore une fois, je te le dis , la volonté de Dieu est de te guérir, car il est ton Père et il t’aime. Dieu fait toujours sa part, mais ta part à toi c’est de croire et d’espérer contre toute espérance. Sois animé d’un violent désir de guérison.

Pense, parle et, agis comme si tu étais déjà guéri. Mc 11(24) : «C’est pourquoi je vous dis: Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir. »

Change ta façon de penser. Arrête, avec tes doutes et tes phrases négatives.

 C’est dans l’action qu’on reçoit la guérison. L’action peut être spirituelle, mentale ou physique.

Jésus, ayant vu le paralytique couché près de la piscine de Béthesda  lui dit: Veux-tu 

être guéri? Avez-vous remarqué que Jésus lui dit : Veux-tu être guéri ? Jn 5(6).

Ce passage nous permet de comprendre que Dieu ne force pas la guérison sur les gens. Jésus lui demande s’il veut être guéri, et, si au fond de toi tu ne veux pas être guéri, tu ne seras pas guéri. Jésus ne veut pas agir contre notre volonté.

Et, plus loin, Jésus dit au paralytique : Lève-toi, prends ton grabat, et marche. Jn 5(8)

C’est ce que Jésus va te demander tout à l’heure pendant la prière d’intercession. Veux-tu être guéri ? En effet, il y a des malades qui ne veulent pas être guéri, car  ils sont satisfaits de l’aide financière et matérielle apportée par l’État, ou ils ont peur de retourner parmi les « bien-portants ».  

Comme au paralytique, à toi aussi, Jésus va dire tout à l’heure : Lève-toi, prends ton lit et marche.  Jésus te demandera par l’intercession du frère de faire ce que tu ne pouvais plus faire ; c’est çà, la foi en action, tandis que  la foi sans action est morte, inexistante, inopérante. La foi qui produit des effets est active. Pose des actes !

Le Saint Esprit joue un rôle capital dans la guérison divine. Nous sommes guéris par la Parole ointe du Saint Esprit. Sois à son écoute ; il peut te suggérer juste un petit verset et ‘ boum’,  si tu le dis avec ferveur, tu seras guéri ! Ce fut le cas pour  Moïse quand il pria Dieu de guérir sa sœur en Nb 12(13) : «Ô Dieu, je te prie, guéris-la »

Prends la responsabilité de ta guérison : C’est ce que tu crois, c’est ce que tu dis et que tu fais qui détermine ta guérison.

 

Jésus est au centre de ta guérison;  gardons les yeux fixés sur Jésus. C’est par lui, par sa Parole et en son Nom que nous sommes guéris.  Jn 16(23-24) : « ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. Jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en mon nom ; demandez, et vous recevrez : ainsi votre joie sera parfaite ».

« Or, sans la foi, il est impossible de lui être agréable »;  Hb 11(6)

De quelle foi s’agit-il ? Une foi active et qui ne doute pas ! Par exemple dans le Nouveau Testament le centurion  dit à Jésus : « Dis une seule parole et mon serviteur sera guéri »

Dieu veut guérir tout être humain, quelle que soit la maladie ! 

 

Mon frère, ma sœur, change également ta façon de penser. Arrête de penser, et de dire, que tu es malade. Pense dès maintenant que tu es guéri et en santé parfaite.

Sépare- toi de la maladie, Dissocie-toi de la maladie !  Imagine- toi déjà guéri, considère toi en sante parfaite.

Et alors tu vas sûrement guérir. Par la foi, Sois dès maintenant ce que tu veux devenir et tu le deviendras. C’est ça la foi. !

La guérison t’appartient. Saisis-la donc, par la foi !

Frère Ernest

Print Friendly, PDF & Email