Méditons avec sainte Marguerite-Marie Alacoque

Je n’entends pas vous inviter à de grandes austérités, mais bien à une généreuse mortification de nos passions et inclinations ; à détacher notre cœur et le vider de tout le terrestre ; à être charitable envers le prochain, libéral à l’égard des pauvres ; ne regarder que Dieu en tout ce que vous faites, et le chercher en simplicité, pureté et humilité de cœur, ne cherchant qu’à lui plaire et lui attribuant la gloire de tout, sans nous soucier d’acquérir aucune estime ni réputation parmi les créatures… Aimons le cœur de Jésus dans tous les événements et dites toujours, pour mot du guet l « Fiat voluntas tua ! » Aimez et faites tout ce que vous voudrez ; car qui a l’amour a tout. Faites tout par amour, dans l’amour et pour l’amour, car c’est l’amour qui donne le prix à tout.

                                   Vie et œuvres de Sainte Marguerite-Marie, chap. 17

Ed. Raymond Darricau, Paris-Fribourg, éd. Saint-Paul, 2 vol., 1990-1991

Pour aller plus loin

L’amour s’éprouve et se prouve dans la souffrance ; la mesure de notre amour est la mesure de notre capacité à souffrir pour celui ou celle qu’on aime. Or « la preuve que Dieu nous aime, c’est que le Christ est mort pour nous sur la croix, alors que nous étions encore pécheurs. » (Rm 5 : 8) Jésus nous a montré le chemin : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. » (Jn 5 : 12-13) La mesure de l’amour est d’aimer sans mesure, en puisant dans la charité dont le Christ nous a aimés.

 

 

Print Friendly, PDF & Email