PUISSANCE DE LA RESURRECTION

 

Frères et sœurs, Christ est vraiment ressuscité, vivant et je vous dirais même qu’il est présent au milieu de nous.

Le croyez-vous ?

La  Résurrection est le fondement de notre foi chrétienne ; celui qui ne croit pas en la résurrection n’est pas chrétien et en disant cela nous pensons aux nombreux catholiques qui ne croient pas à la Résurrection, mais qui par contre, croient en la réincarnation.

A tous ceux qui doutent l’apôtre Paul dit :

« Et si Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est donc vaine, et votre foi aussi est vaine » et au verset 17   « Et si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés » 1 Co15(14)

Pour nous, frères et sœurs, Christ est vraiment ressuscité, vivant, comme en témoigne le tombeau vide. Il est vivant et ce qu’il a fait hier, il le fait encore aujourd’hui.

La Résurrection c’est la victoire de la vie sur la mort, de l’amour sur la haine et nous voyons dans la résurrection une démonstration de la puissance de  Dieu le Père qui vient arracher l’humanité de Jésus et – à travers elle – celle de tous les hommes au pouvoir de la mort.

C’est cette Résurrection qui donnera sens à notre histoire. Christ est ressuscité, vivant et il continue à agir aujourd’hui. Cette résurrection est fondamentalement différente de la résurrection de Lazare qui mourra à nouveau. La mort n’a plus aucun pouvoir sur Jésus. Rm 6(9). Revêtu d’un corps glorieux il n’est plus soumis aux lois de la nature ; il peut traverser les murs, les portes fermées, il s’entretient avec ses disciples en leur enseignant les choses concernant le Royaume de  Dieu, mange avec eux et il est écrit qu’il restera 40 jours avec eux avant de rejoindre le Père, Ac 1(3).

L’un des aspects les plus importants de la Résurrection c’est que Jésus entre dans une dimension nouvelle : c’est le grand retour vers le Père Jn 13(1). Par cette résurrection Jésus inaugure la nouvelle création, et il introduit aussi chacun de nous dans cette nouvelle création. Is 65(17+)

 

EFFETS DE LA RESURRECTION ; SON IMPACT SUR NOTRE VIE DE CHRETIEN

Nous avons retenu 7 bénéfices procurés par cette Résurrection.

  • 1- L’apôtre Paul nous dit

1 Co15(20) : «Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui sont morts. »,

c’est-à-dire de ceux qui ressusciteront aussi à la fin des temps, avec le retour de Christ. Oui frères et sœurs, notre corps ressuscitera et nous ressemblerons au corps du Christ avec un corps glorifié..

  • 2- Par sa Résurrection, il nous justifie, c’est à dire qu’il nous rend juste aux yeux de   Dieu et nous sommes pardonnés. Par sa Résurrection Christ apporte une preuve éclatante que tout ce qu’il nous avait promis s’accomplit : le pardon de nos péchés, notre rédemption en nous arrachant par son Sang versé au pouvoir du péché). Il nous a libéré de toutes malédictions et a vaincu Satan. Tout a été accompli pour nous ! Nous ne nous appartenons plus à nous même, mais à  Dieu.
  • 3- La Résurrection du Christ Jésus, c’est la confirmation qu’il est bien le Fils de  Dieu, c’est à dire  Dieu lui-même et par conséquent il ne pouvait pas rester dans la tombe. Ecoutons l’apôtre Pierre dans son discours le jour de la Pentecôte Ac 2(24 ; 27 ; 32):

«Dieu l’a ressuscité, en le délivrant des liens de la mort, parce qu’il n’était pas possible qu’il fût retenu par elle… v.27 Car tu n’abandonneras pas mon âme dans le séjour des morts, Et tu ne permettras pas que ton Saint voie la corruption…v.32 C’est ce Jésus que Dieu a ressuscité ; nous en sommes tous témoins. »

Il est vraiment Fils de Dieu et, par notre baptême dans sa, mort et sa Résurrection il a fait de nous des fils et filles de  Dieu, héritiers et cohéritiers du Royaume avec lui. Nous pouvons ainsi bénéficier de tous les avantages du Royaume (pas de pauvreté, pas de maladie, pas de 2ème mort…)

  • 4- Comme nous l’avons dit précédemment, Christ Ressuscité avec son corps glorieux, inaugure une nouvelle création et il nous fait entrer avec lui dans cette vie nouvelle – celle de la nouvelle création, annoncée par Is 65(17)-. L’être ancien a disparu, l’être nouveau est apparu et tout cela s’opère par notre baptême. Saint Paul dit :

«Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c’est en sa mort que nous avons été baptisés ?  Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie ». Rm6(3-4).

Par notre baptême, nous sommes morts, et ressuscités avec Christ le jour de Pâques.

 Pourquoi ?

Nous sommes unis avec Christ par la foi et nous partageons avec lui sa  passion et sa mort (c’est à dire ses souffrances) et aussi sa Résurrection (sa Gloire)

Quand nous donnons notre vie à Christ nous acceptons une certaine communion aux souffrances de sa Passion (Qui veut me suivre doit prendre sa croix, dit le Seigneur !). Cela veut dire renoncer à ce qui nous semblait cher mais non compatible avec notre vie de chrétien, se libérer de l’orgueil, de l’égocentrisme, de la rancune, l’adultère…  Renoncer à tout cela afin de partager avec lui, la Gloire et la joie de Pâques et rentrer vraiment dans cette vie nouvelle. Cela est possible puisqu’il est dit :

«sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché ». Rm6(6)

Nous pouvons par conséquent mener une vie nouvelle.

Le don du Saint Esprit nous a été accordé lorsque Jésus ressuscité est remonté vers le Père. Mais, précisons qu’il avait donné l’Esprit Saint aux apôtres à Pâques en soufflant sur eux, afin d’accomplir leur ministère de réconciliation Jn 20(22) et de donner le baptême Mt 28(19) Avec le don du Saint Esprit à la Pentecôte, nous pouvons dire avec  Paul :

«et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi » Ga 2 (20)

Avec cette nouvelle vie, nos vies seront transformées par la lecture et la méditation de la parole de  Dieu et sa mise en pratique, par son Esprit qui est en nous, par les sacrements et la prière… nous pourrons alors devenir source de vie et non de mort, source de joie et non de tristesse pour les autres.

  • 5- Le même Esprit qui a ressuscité Christ, guérira aussi nos corps malades:

« Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.» Rm8(11)

 L’Esprit est source de vie, puisque c’est par le Saint Esprit que Jésus guérissait les malades et chassait les démons. Faire la différence entre la guérison divine obtenue au Nom de Jésus par le Saint Esprit et la santé divine de celui qui est né de nouveau, rempli du Saint Esprit. La santé divine est liée à l’état de notre âme :

« Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme. ».La santé divine n est liée à l’état de l’âme et c’est le souhait de l’apôtre Jean à son ami Gaius en 3 Jn 1(2).

  • 6- C’est la première bénédiction du ressuscité qui donne la Paix à ses disciples

Jn 20(10) : «La paix soit avec vous ! »

Pendant son ministère terrestre il avait dans Jn 14(27) :

 «Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point. »

Et ce soir, Jésus ressuscité donnera à chacun la paix, sa Paix…. Paix du cœur. Paix de  Dieu. Jésus lui- même est notre Paix !

  • 7- Christ Jésus, ressuscité a été  élevé dans le ciel où il est assis à la droite du Père (position d’autorité). Et la Parole de  Dieu nous dit que le Père nous a élevés également avec lui dans les cieux et nous partageons avec lui cette position d’autorité. :

«nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c’est par grâce que vous êtes sauvés) ; il ( Dieu le Père)  nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ,»Eph 2(5-6)

Nous partageons donc avec Christ sa position d’autorité et  tout devient possible pour nous ! Et nous pouvons affirmer:

«Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. » Rm 8(37)

et qui a donné sa vie pour nous. Cette domination sur la création  avait été donnée à Adam, mais il l’avait perdue à cause de son péché.

DIFFICULTE A COMPRENDRE LA RESURRECTION

Les apôtres n’ont pas compris le sens de la Résurrection quand Jésus leur a dit par exemple:

«Le Fils de l’homme doit être livré entre les mains des hommes ; ils le feront mourir, et le troisième jour il ressuscitera. » Mt 17(22-23)

Il en est de même dans l’échange entre  Marthe et Jésus au sujet de la mort de son frère Lazare. Quand

 « Jésus lui dit : Ton frère ressuscitera. Je sais, lui répondit Marthe, qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour. Jésus lui dit : Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort ». Jn 11(23-25)

La Résurrection, oui ; mais pour tous les juifs qui croyaient en la Résurrection, il s’agissait de la résurrection à la fin des temps.

Et, lorsque Paul à Athènes a voulu parler aux philosophes de Jésus et de sa résurrection, voici ce qu’ils ont répondu:

 «Nous t’entendrons là-dessus une autre fois. » Ac 17(32) 

Et de nos jours, lorsque le judaïsme, l’Islam et autres religions attaquent le christianisme, c’est toujours sur la Résurrection de Christ que portent leurs critiques ; pour eux, Jésus n’est pas ressuscité .Le judaïsme dit que ce sont les disciples de Jésus qui ont volé le corps dans le tombeau. L’Islam dit que ce n’est pas Jésus qui a été crucifié mais une autre personne.

Ils sont tous d’accord sur l’existence de Jésus mais ils  refusent la Résurrection, qui  est le fondement même de notre foi comme nous l’avons dit au début.

C’est devant cette difficulté de comprendre et d’accepter le fait réel de la Résurrection, qu’il est dit que Christ n’est apparu uniquement qu’à ses disciples (et à 500 personnes nous dit Paul), mais uniquement à ceux que le Père avait choisis d’avance ; il n’est pas apparu à n’importe qui !

 

CONCLUSION

Christ Ressuscité et vivant, est assis à la droite du Père, d’où il intercède pour nous. Il vit et agit à travers nous par son Esprit, afin que nous puissions poursuivre l’œuvre de salut qu’il a commencée

Frères et sœurs, gardons cette certitude que par la Résurrection

  • la mort a été vaincue,
  • la  vie nouvelle s’est manifestée.

Jésus, pendant son ministère a parfaitement accompli par sa mort et sa Résurrection, ce qui avait été prédit par Moïse, les prophètes et les Psaumes Lc 24(44-45).

C’est en arrachant son propre Fils à la mort par la puissance de l’Esprit, que le Père  nous arrache aussi à la mort et nous appelle à une communion de vie avec lui,  car,  Dieu est vivant, le Père est vivant, le Fils est vivant et le Saint Esprit est vivant.

C’est  parce qu’il est vivant, que Jésus peut nous dire : «  Et,  voici je serai avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps. », et qu’il accomplit tant de signes, de prodiges et de miracles parmi nous.

Gloire soit à notre  Dieu. Bénit soit note  Dieu !

CONFESSION

Père Céleste, notre  Dieu, merci pour la Parole que tu nous as donnée.

Nous croyons dans la puissance et dans la force de la  Résurrection de ton Fils Jésus Christ, notre  Seigneur.

Nous proclamons que la Résurrection de Jésus notre  Seigneur est le fondement de notre foi ; rien ne pourra nous éloigner de cette vérité : Jésus est ressuscité et vivant.

Nous croyons qu’avec sa Résurrection, nous avons été justifiés, sauvés. Gloire à  Dieu ! Béni soit notre  Dieu !

Nous avons la ferme espérance que nos corps aussi ressusciteront à la fin des temps, avec le retour glorieux de notre Seigneur Jésus.

Nous confessons, Jésus, que tu es notre Sauveur, tu es notre  Seigneur, tu es notre divin maître.

Aide-nous Seigneur, en cette période de Carême à nous dépouiller de ce « moi » qui nous habite, de nos jalousies, de nos rancunes, de nos convoitises …afin que nous ressuscitions à Pâques, dans la joie avec toi. Fais-nous sortir de nos tombeaux et que nous vivions dans la vie nouvelle que tu nous apportes.

Ta Résurrection nous a apporté le souffle de vie qui nous a arrachés au pouvoir du péché.

Seigneur Jésus, je t’aime, je veux vivre pour toi. J’entre avec toi, avec joie, dans la vie nouvelle, cette vie d’amour qui triomphe de tout.

12.03.16

Ernest Marcelin

Print Friendly, PDF & Email