L'appel

« Viens et suis-moi »

22/06/13

Frères et sœurs, Dieu nous aime tous et nous appelle tous à le servir. La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers. Mt 9(37)

Chacun de nous, devons produire des œuvres pour le Seigneur, pour l’Eglise, pour la croissance du royaume.

Ecoutons ce que nous dit Eph 2(8-10) :

Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu.

Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie. Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions.

Comme vous le savez déjà, nous sommes sauvés non à cause de nos mérites (dans l’A.T. il fallait obéir à la loi et plus particulièrement aux 10 commandements pour être sauvés).

Dans le N.T. la Parole de Dieu nous dit que nous sommes sauvés par grâce moyennant la foi. Grâce, çà veut dire  un don, quelque chose qu’on ne mérite que pas. Il suffit de croire en Jésus, en sa Parole, en l’œuvre de salut accomplie pour nous à la Croix pour être sauvés. Tout cela est conditionné par la réalisation des bonnes œuvres que Dieu a choisies par avance pour nous et c’est ce que dit Jacques 2(17) :

Il en est ainsi de la foi : si elle n’a pas les œuvres, elle est morte en elle-même.» Et, si la foi est morte, elle ne peut pas conduire au salut.

Dès maintenant, vous voyez frères et sœurs, combien il est fondamental de produire des œuvres, de servir. Dieu « rendra à chacun selon ses œuvres Rm 2(6)

Les services auxquels Dieu nous appelle, sont de différents ordres, et en premier lieu c’est certainement l’œuvre d’évangélisation.

Les œuvres d’évangélisation.

 L’œuvre d’évangélisation c’est ramener les hommes perdus, les pécheurs, vers le Christ, sauver les âmes et cela peut aussi bien le réaliser aux quatre extrémités de la terre, mais aussi proche de chez nous.

Dans ses différents appels, Dieu permet aux hommes de participer à son dessein d’amour pour le salut du monde. Jésus nous envoie et il nous dit

Jn 20(21b) : Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie.

et il nous dit aussi :

Allez donc, de toutes les nations faites des disciples,…et leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici que je suis avec vous pour toujours jusqu’à la fin des temps. Mt 28(19-20).

Le Seigneur nous donne sa puissance (le Saint Esprit) et il nous dit va,  qu’il sera près de nous pour nous soutenir.

Malheureusement, il y a de très nombreuses personnes qui se contentent d’une prière sommaire, d’aller à la messe le dimanche et de dire ‘je ne fais du mal à personne’, mais ces personnes n’apportent aucune contribution pour servir l’Eglise et pour l’avènement du règne de Dieu.

 

L’appel de Dieu s’accompagne en général d’un ordre de mission, c’est-à-dire qu’à la fois Dieu va te définir ta mission et il va te donner les instruments et tout ce dont tu auras besoin (financements, dons, accompagnants…) Comme nous le verrons le choix de Dieu se fait souvent selon nos talents naturels et les dons de Dieu que nous avons reçus. Dieu nous connaît parfaitement et il sait très bien de quoi nous sommes capables. Les nombreux appels de Dieu sont aussi bien dans l’A.T. que le N.T.

Dans l’A.T. c’est certainement l’appel de Moïse pour libérer le peuple d’israël, d’Egypte qui est le plus remarquable, mais il y  aussi l’appel du jeune David, les juges, les prophètes, des rois…

Dans le N.T. c’est l’appel de Marie qui est le plus touchant. Au message de l’ange Marie répondit :

Voici la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon ta Parole ».Lc 1(38)

Marie a cru, et elle est rentrée dans la vision de Dieu, sans craindre ni les critiques, ni les préjugés.

L’appel que Jésus adressa aux premiers apôtres (Pierre, Jacques, Jean…) qui ont tout abandonné pour suivre Jésus immédiatement.

 

Il y a aussi, ceux qui ont refusé l’appel de Jésus : le jeune homme riche car il avait de grands biens. Dieu ne force jamais à le servir.

Si, nous sommes comme le jeune homme riche, si nous donnons la priorité à notre richesse aux succès de ce monde, nous repartirons tout triste.
N’est-ce pas ce que nous faisons nous aussi chaque fois que nous recherchons notre bonheur dans ce que nous avons et que Dieu nous a donné au lieu de le rechercher en Dieu : l’argent, la réussite, la famille, le travail, le bien-être matériel, la sécurité, le confort … Chaque fois que nous plaçons notre confiance dans ces réalités passagères et instables au lieu de la placer en Dieu, alors nous creusons dans notre vie des citernes fissurées qui ne retiennent pas l’eau.

Vanité des vanités, tout est vanité. Ecclésiaste 1(2).

 

Voilà l’image que Dieu utilise pour décrire la vie de celui qui refuse l’appel de Dieu pour sa vie. Peut être aurez vous du succès de l’argent, du bien être mais, vous serez un insatisfait avec une frustration permanente qui conduira à une impasse. Il faut savoir à quelle source vous vous abreuvez car il y va de votre destinée éternelle.

Alors veillons à ne pas mettre notre confiance dans les bienfaits que Dieu nous accorde mais à la placer entièrement en Celui qui nous accorde ses bienfaits.

 

Quand Jésus t’envoie, il te donne la vision de ce que tu dois faire et il te donne la même autorité et la même responsabilité que lui. Alléluia !

 

Les joies liées à l’appel

 

Si vous répondez à l’appel de sa grâce, si vous acceptez de porter le joug de l’obéissance et du service, alors tous vos murmures cesseront, vos difficultés seront aplanies, et les problèmes angoissants qui vous tourmentaient trouveront leur solution.

Jer 29(11) :  Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance.

Sachez que ce que Dieu dit, il l’accomplit ; Il te promet la paix, il te la donnera, la paix spirituelle, la paix dans ton cœur, et aucun obstacle ne pourra t’ébranler.

Jésus dit dans Jn 10(10) :  moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles l’aient en abondance .

Dieu pourvoit à tout ce dont tu as besoin sur le plan spirituel, mais aussi physique, protection…Dieu a pour nous un avenir plein d’espérance, des projets de paix, et de bonheur. Alléluia !

 

Toutes ces joies nous permettent de transcender les contraintes que nous devrons accepter, qui sont en premier lieu le renoncement à son moi :

Nous sommes dans le monde, mains nous ne sommes pas du monde.

Voire  parfois, accepter certaines persécutions.

Réussir son appel suppose aussi une communion totale avec le Christ et une connaissance approfondie de sa Parole.

A cet appel de Jésus, nous pouvons répondre oui ou non, Dieu ne nous oblige pas non plus !

 

Comment découvrir ton appel ?

 

Comme nous l’avons dit plus haut Dieu nous appelle tous. La question est maintenant comment entendre cet appel :

–     Tu dois d’abord être disponible. Dieu t’aidera à découvrir ton appel car c’est lui

 qui produite en nous le vouloir et le faire  Ph 2(13)

–  Tu n’entendras pas forcément sa voix, mais il te donnera d’autres moyens, par exemple, un témoignage, la prédication, une motion intérieure, ou encore un homme de Dieu qui t’aide à discerner ton appel.

–   Mais, une fois que tu as le discernement, tu dois rentrer dans l’appel, c’est-à-dire mettre en place sa concrétisation, avec l’aide du Saint Esprit, de la prière,…des conseils et l’aide de l’Eglise.

 

La souveraineté de Dieu

 

Dieu est dans les cieux, il choisit comme il l’entend ; il est souverain.

Ps 115(3) Notre Dieu est au ciel, Il fait tout ce qu’il veut.

Quoi qu’il en soit, qu’il s’agisse d’aller au loin ou de rester dans ton quartier, dans ta ville, et quels que soient tes charismes et dons reçus, Dieu est dans les cieux, il est souverain, il fait par son Saint Esprit, comme il l’entend et on ne doit pas se jalouser.

L’apôtre Paul a comparé le corps mystique du Christ a un corps humain avec ses différents membres et chaque membre est aussi utile que l’autre ; il faut coopérer.  Quel que soit ton charisme, tous les membres sont aussi importants les uns que les autres. Dans les membres, il y a le cœur, le foie, le cerveau … et certainement peu de gens souhaiteraient être l’intestin qui est l’organe d’évacuation.

Dieu seul qualifie ! Tu dois accepter la mission que Dieu te donne et lui rendre grâce pour ce qu’il t’a donné. Chose très importante tu dois agir toujours pour sa gloire, et non pas pour la tienne.

(cf Joseph à qui Dieu avait donné les charismes de songe et de vision et ses frères qui le jalousaient ont voulu le tuer). Si tu es confronté à la jalousie, n’en tiens pas compte ! Prie pour ces personnes.

 

 

CONCLUSION

 

Mon frère, ma sœur, es-tu prêt à accepter l’appel du Christ ?

Es-tu prêt à être son témoin et son ambassadeur, à tout endroit où il t’enverra ?

 

Jésus veut être le centre de nos vies. A tout moment il nous demande de lui faire confiance. Eloigne de toi, toutes les œuvres mortes de ta vie qui ne servent à rien. Bâtis ta vie sur le roc solide qu’est Jésus Christ, même si pour le suivre, il faut tout abandonner.

Répondre à l’appel du Christ, c’est répondre à la vie, puisque Jésus est la Vie, le chemin, la Vérité. Notre vie éternelle en dépend.

Jésus ne te demande jamais de faire quelque chose que tu ne peux pas faire. Il te dit seulement

Viens et suis-moi  !

Il te montrera le chemin.

 

Frères et sœurs, acceptons avec un cœur joyeux de servir le Christ, de servir l’Eglise, de servir dans ton groupe de prière, pour que son règne vienne sur cette terre, que par notre action, il y ait de nombreuses âmes sauvées, des vies transformé qui rendra à chacun selon ses œuvres : et que la gloire de Dieu resplendisse sur eux. Alléluia !

 

Ernest Marcelin

Print Friendly, PDF & Email