JEÛNE ET PRIERE

en période de CarêmeJeûne et prière

Frères et sœurs, Jésus nous a laissé un seul exemple de jeûne. Mt 4(1-2-) nous dit : «Alors Jésus fut emmené par l’Esprit dans le désert, pour être tenté par le diable. Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim.» Cela se passa juste après son baptême. C’est lorsqu’il eut faim que le tentateur s’approcha de lui pour essayer de le détourner de sa mission. Il s’approche toujours près de nous pour nous tenter au moment de nos faiblesses). Mais nous savons que Jésus l’a vaincu uniquement par la parole de Dieu (épée de l’Esprit). Jésus a toujours voulu rester fidèle au Père, puisqu’il est venu pour faire sa volonté. Ses quarante jours passés au désert étaient très importants pour Jésus, pour se préparer à son ministère terrestre. Il cherchait une communion avec le Père, et ceci dans un abandon total à sa volonté.

Il est dit aussi en Lc 4(14) « Jésus, revêtu de la puissance de l’Esprit, retourna en Galilée, et sa renommée se répandit dans tout le pays d’alentour.»

Ce passage comporte 2 enseignements très importants à retenir :

– Avant d’entreprendre toute mission, il est vital de jeûner et de prier afin que Dieu nous ouvre le chemin, nous guide, nous éclaire.

– Après son baptême on dit que Jésus était rempli du Saint Esprit et là après les 40 jours de jeûne il est dit qu’il est revêtu de la puissance de l’Esprit. Après le jeûne  et la prière, Dieu par son Saint Esprit nous transforme et renouvelle nos charismes et/ou nous en donne de nouveaux.(une puissance nouvelle, et peut être des révélations de Jésus)

Pendant son séjour terrestre, il n’y a pas eu de jeûne dans le monde des croyants, parce que selon Jésus en  Mc 2(19-20)  nous dit : «Les amis de l’époux peuvent-ils jeûner pendant que l’époux est avec eux? Aussi longtemps qu’ils ont avec eux l’époux, ils ne peuvent jeûner.  Les jours viendront où l’époux leur sera enlevé, et alors ils jeûneront en ce jour-là.»

Jésus donna des conseils au sujet du jeûne que l’on ferait après son départ.

–  Le Seigneur dit en Mat 6(16) : « Lorsque vous jeûnez », indiquant par là,  que jeûner n’est pas une option mais  une obligation.

–  Eviter le jeûne hypocrite comme ce pharisien qui disait à haute voix dans le temple ‘je jeûne 2 fois par semaine’. Le jeûne que nous faisons concerne uniquement Dieu et nous-même. Mt 6(18) : «afin de ne pas montrer aux hommes que tu jeûnes, mais à ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. »

–  Il donna aussi un conseil précieux pour chasser certains démons Mt 17(21) «Mais cette sorte de démon ne sort que par la prière et par le jeûne.»

Frères et sœurs, mes bien aimés, croyez au contraire que dans l’A.T. il eut de nombreux jeûnes que nous développerons plus tard. Citons dès maintenant le jeûne de Moïse par son importance et son objet.

–   Jeûne de Moïse sur la montagne du Sinaï Ex 34(28) : « Moïse fut là avec l’Éternel quarante jours et quarante nuits. Il ne mangea point de pain, et il ne but point d’eau. Et l’Éternel écrivit sur les tables les paroles de l’alliance, les dix paroles.»

Il est question de 40 jours, de 40 ans. Pourquoi 40. C’est le chiffre de la plénitude temporelle ; du temps achevé.

Sachez que nul homme ne peut faire un jeune de 40 jours sans boire de l’eau, si ce n’est Dieu qui le lui permet.

Qu’est-ce que le jeûne ?

Le jeune c’est la privation de nourriture de son corps pour s’humilier ou pour passer du temps devant la face de Dieu en le priant, le louant, en lisant sa Parole,  en l’écoutant….en fréquentant également plus souvent les sacrements : réconciliation, eucharistie.

(On conseille aussi d’éviter le tabac, l’alcool, les feuilletons de T.V…)

Le jeune est une humiliation du corps (on fait taire la chair source du péché) ce qui va se traduire par un épanouissement de notre esprit et permettra une vraie rencontre avec le Seigneur. Le jeûne c’est priver son corps de nourriture, mais c’est surtout transférer les besoins du corps vers les besoins de l’esprit.

Le jeûne véritable met l’accent sur Dieu. C’est pourquoi on relie souvent le jeûne et la prière. Il est essentiel pendant le jeûne de consacrer des moments à la prière et à la lecture de la Parole de Dieu pour entrer en communion plus profonde avec le Seigneur et lui témoigner notre solidarité et notre amour, surtout en ce moment, où il ne va pas tarder à aborder sa passion.

N’oublions pas qu’à Gethsémani, Jésus avait demandé à ses apôtres de veiller avec lui, mais en vain le sommeil était le plus fort. Aucun de ses disciples sauf Jean ne l’a accompagné à la Croix. Ce fut la plus grande souffrance de Jésus.

Un jeûne sans la prière n’a pas de sens. La prière doit exprimer la motivation de ce jeûne.

Pourquoi jeûnes- tu ? Sois humble, ton jeûne ne concerne que ton Dieu et toi. Ce qui compte c’est la motivation, la raison pour laquelle tu fais ton jeûne. Quand tu jeûne tu dois pas faire la publicité pour ton jeune ; ne va pas le dire sur tous les toits. Le jeûne de routine, de coutume, ou pour se faire voir (ostentation) ne sert à rien ; c’est un jeûne inutile ! Ce qui compte c’est la pureté de ton âme et de tes intentions.  Pourquoi jeûnes- tu ? Est-ce pour une motivation qui plaira à Dieu ?

Toutes les religions pratiquent le jeûne surtout à des périodes spéciales.

–  L’islam qui jeûne pendant un mois (Ramadan) de l’aurore au coucher du soleil.

–  Le judaïsme avec un jeûne absolu le Yom Kippour (jour du grand pardon) jour d’humiliation, de repentance, de prière intense Lv 23(29)

Différentes sortes de jeûne

Les jeunes sont très variés aussi bien dans leur durée que dans leur forme

Durée : 1, 3, 21 et même 40 jours. Ne jamais oublier de boire car le corps a besoin d’eau. Mais, si vous êtes malade, âgé, ou, si vous entreprenez un jeûne long, Attention à ne pas faire d’imprudence.

Forme : manger du pain et de l’eau seulement, du lait, bouillon de légumes…

Dans l’Ancien Testament comme dans l’Eglise primitive, il y eut de nombreux jeûne.

Le jeûne d’Esther  est le plus connu; c’est une démonstration de la puissance du jeûne et de la prière. Il s’agit du roi de Perse, Assuérus. L’un de ses plus grands intendants avait pris la décision d’exterminer la totalité du peuple juif qui était dans ce royaume sous prétexte qu’il n’appliquait pas les règles religieuses du roi. Après l’intervention de la reine Esther auprès du roi qui prit la décision d’arrêter immédiatement la décision d’Haman et de le faire pendre. Pour obtenir un tel résultat il a fallu que tous les juifs du royaume prient, jeûnent  pendant trois jours. Le reine Esther avait dit  Est 4(17) : «Va, rassemble tous les Juifs qui se trouvent à Suse, et jeûnez pour moi, sans manger ni boire pendant trois jours, ni la nuit ni le jour. Moi aussi, je jeûnerai de même avec mes servantes, puis j’entrerai chez le roi, malgré la loi; et si je dois périr, je périrai.» Et tout s’est bien passé pour Esther.

A travers ce jeûne d’Esther on voit :

–  la puissance du jeûne et de la prière qui peut arrêter une décision importante ; et c’est la même chose pour Ninive

–  il s’agissait du peuple de Dieu, Israël, et Dieu  ne permettrait jamais cette extermination

Le jeûne de Daniel, dans Dn 10(1-3) ; suite à l’annonce d’une grande calamité Daniel fit un jeûne  21 jours.  «Je ne mangeai aucun mets délicat, il n’entra ni viande ni vin dans ma bouche ». A la fin de ce jeûne il eut une vision concernant l’avenir de ce peuple de la Perse et l’ange lui donna la compréhension de la vision. Le jeûne et la prière sont générateurs de révélation et ce que Daniel a reçu vous pouvez le recevoir aussi sur vos problèmes, votre difficulté ou votre pays.

Le jeûne d’Esdras, dans Esd 8 (21-23). Celui-ci devait faire un long voyage avec sa famille accompagné d’escortes et de gardes. Il n’’en n’a pas voulu, persuadé dans la foi que le jeûne accompagné de prière serait plus efficace ; et tout s’est très bien passé. L’enseignement pour vous, si vous avez l’intention de vous déplacer dans un endroit incertain, sachez que Dieu peut vous protéger par le jeûne et la prière.

Le jeûne de Jonas à Ninive dans Jon 3. Pendant une journée entière Jonas parcourut la ville en criant et disant que dans 40 jours Ninive sera détruite, et ceci à cause des abominations incroyables qui se faisaient  dans cette ville. Le roi décréta un jeûne total pour tous les humains et même les animaux  «Que les hommes et les bêtes, les bœufs et les brebis, ne goûtent de rien, ne paissent point, et ne boivent point d’eau ! Que les hommes et les bêtes soient couverts de sacs, qu’ils crient à Dieu avec force, et qu’ils reviennent tous de leur mauvaise voie et des actes de violence dont leurs mains sont coupables! »

Dans ce passage l’enseignement à tirer est de voir que le jeûne et la prière peuvent susciter de vraies conversions et aussi influencer les décisions de Dieu et même changer le cours des catastrophes naturelles. Dieu peut te parler dans le jeûne et te dire ‘Tu fais des bêtises, ce que tu fais n’est pas bien et provoquer une vraie conversion un vrai changement de vie chez toi’

Les mises en garde de Dieu

Dans Jl 2 (12-13) : «Maintenant encore, dit l’Éternel, Revenez à moi de tout votre cœur, Avec des jeûnes, avec des pleurs et des lamentations! Déchirez vos cœurs et non vos vêtements, Et revenez à l’Éternel, votre Dieu; Car il est compatissant et miséricordieux, Lent à la colère et riche en bonté, Et il se repent des maux qu’il envoie. » Dieu a constaté que beaucoup de juifs jeûnaient mais continuaient à avoir une vie désordonnée comme par le passé ; ils buvaient, ils se chamaillaient, ils se bagarraient…

Ce que Dieu veut te dire aujourd’hui, c’est qu’il attend de toi, que tu changes, que tu changes ton cœur, que tu changes ton système de vie, te façon de faire. Tu peux faire une multitude de jeûnes, Dieu ne les verra, ne les entendra pas, Si tu ne changes pas ton cœur.

Dans Isaïe 58(6-8…) : «Voici le jeûne auquel je prends plaisir : Détache les chaînes de la méchanceté, Dénoue les liens de la servitude, Renvoie libres les opprimés, Et que l’on rompe toute espèce de joug ; Partage ton pain avec celui qui a faim, Et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile ; Si tu vois un homme nu, couvre-le, Et ne te détourne pas de ton semblable. Alors ta lumière poindra comme l’aurore, Et ta guérison germera promptement ; Ta justice marchera devant toi, Et la gloire de l’Éternel t’accompagnera. » 

Frères et sœurs, comprenez bien que Dieu est amour et il veut qu’à travers nos jeûnes nous l’aimions de tout notre cœur, mais également que nous montrions aussi de l’amour pour notre prochain en pratiquant des actes de charité envers ceux qui sont dans la détresse, le besoin, délier ceux qui sont liés, libérer les captifs. Car en effet, il ne sert à rien de jeûner si nous avons toujours un cœur sec ! N’oubliez pas que Jésus  avait commencé son ministère terrestre en disant dans Lc 4(18-19) : «L’Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, Pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés, Pour publier une année de grâce du Seigneur. »

Tu peux libérer une personne envers qui tu as de la haine ; en lui pardonnant tu la délies. Tu peux donner un peu d’argent à ceux qui ont faim…mais ce qui est le plus fantastique dans ce passage, ce qui est extraordinaire c’est que Dieu te dit que si tu pratiques tous actes de charité, voilà les bénédictions promises. Alors ta lumière poindra comme l’aurore, Et ta guérison germera promptement ; Ta justice marchera devant toi, Et la gloire de l’Éternel t’accompagnera.

Frères et sœurs, voilà comment Dieu récompense ceux qui honorent sa Parole et qui font sa volonté.

Le jeûne dans l’Eglise primitive

Frères et sœurs, mes biens aimés, le jeûne devrait faire partie intégrante de la vie de l’Eglise et de la vie des croyants. C’est ce que nous montre l’Eglise primitive, l’Eglise des apôtres de Pierre et Paul.

Donnons des exemples :

Ac 13(2-3) : «Pendant qu’ils servaient le Seigneur dans leur ministère et qu’ils jeûnaient, le Saint Esprit dit: Mettez-moi à part Barnabas et Saul pour l’œuvre à laquelle je les ai appelés.  Alors, après avoir jeûné et prié, ils leur imposèrent les mains, et les laissèrent partir.»

2 Co 6(4-5) : «Mais nous nous rendons à tous égards recommandables, comme serviteurs de Dieu, par beaucoup de patience dans les tribulations, dans les calamités, dans les détresses, sous les coups, dans les prisons, dans les troubles, dans les travaux, dans les veilles, dans les jeûnes; »

 

2 Co 11(27) : «J’ai été dans le travail et dans la peine, exposé à de nombreuses veilles, à la faim et à la soif, à des jeûnes multipliés, au froid et à la nudité. »

 

Ac 14(23) : «Ils firent nommer des anciens dans chaque Église, et, après avoir prié et jeûné, ils les recommandèrent au Seigneur, en qui ils avaient cru. »

 

En d’autres termes l’Eglise primitive jeûnait et priait beaucoup et l’Esprit intervenait pour leur donner les directives concernant leur ministère.

Et nous, dans notre Eglise ? Le faisons-nous ?

 

 

CONCLUSION

 

Le jeûne accompagné de prière est peu pratiqué aujourd’hui. Pourquoi ? Est-ce lié à un manque de  connaissance, à un manque de motivation, ou est- ce un rejet ?

En cette période de Carême si nous jeûnons pour Jésus, au moment où il va aborder toutes ses souffrances, soyez certains que Jésus va vous combler de toutes ses grâces qui vous permettront de mieux accomplir votre mission, et d’avoir une vie heureuse.

Frères et sœurs, pour terminer, je vous pose une question : quelle est la place du jeûne accompagné de prière dans votre piété, dans votre vie de chrétien ?

A vous de réfléchir…

A vous de décider !

Amen !

Le Berger 01.03.14

Print Friendly, PDF & Email