La Guérison Divine

La guérison Divine

C’est pour vous aujourd’hui !

 

Frères et sœurs, la maladie est la conséquence de la chute d’Adam et Eve dans le jardin d’Eden, mais ce qu’il est important de savoir c’est que la guérison est le fruit du sacrifice de Jésus à la Croix.

Je suis ici, pour vous annoncer que Jésus est le Sauveur de l’âme et du corps. C’est çà qui fait la grande différence avec la médecine, qui elle, soigne le corps, mais ne soigne pas l’âme. Alléluia !

Dieu est celui qui guérit Exode 15(26),  et il n’a jamais changé.

Christ Jésus a passé une grande partie de son ministère terrestre à guérir les malades, parce qu’il est le Messie. Mt 9(35) ; Mc 6(55-56) ; Ac 10(38) ; et lui non plus il n’a pas changé.

 Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement Hébreux 13( 8).

Jésus a ordonné à ses disciples d’aller prêcher le Royaume et de guérir les malades Matthieu 10 (1-7) ; Luc 10(1,8-9).

Dans l’Eglise primitive les miracles de guérison étaient fréquents, et la véritable Eglise n’a pas changé.

Aujourd’hui, Jésus envoie les disciples parmi toutes les nations, et leur ordonne d’imposer les mains aux malades en promettant

qu’ils seront guéris. Marc 16(17-18).  C’est là un commandement du Seigneur !

Tous ces versets nous permettent de comprendre que la guérison divine est bien réelle aujourd’hui, pour nous, croyants.

Levons les mains. Remercions notre Seigneur Jésus pour la Croix du Calvaire, pour le Sang de notre salut, et aussi pour notre guérison.

Des promesses sur la guérison

Frères et sœurs, vous devez donner à la Parole, la même considération que vous donneriez à Christ s’il était là au milieu de nous. Sa Parole est puissante et elle s’adresse à vous, vous qui croyez en lui. A travers les promesses que vous lisez dans la Bible, c’est Dieu qui vous parle personnellement. Vous pouvez et vous devez réclamer l’accomplissement de ces promesses dans la prière de foi, car elles sont à vous. Dieu vous exaucera !

La guérison fait partie du ministère actuel du Christ. Il est écrit :

 Je suis le Seigneur qui TE guérit   Exode 15(26 ).

Il est marqué qui  « TE ». Ce « TE » c’est toi !

Par ses meurtrissures VOUS avez été guéris  1 Pierre 2 (24).

Ce « VOUS » dont il est question, c’est toi !

Le Seigneur dit :

Si vous demandez quelque chose en mon Nom, je le ferai afin que le Père soit glorifié dans le Fils Jean 14(13).

« QUELQUE CHOSE »ce quelque chose comprend la guérison.

Quelqu’un parmi vous est-il malade … Le Seigneur le relèvera  »  Jacques 5 (14-15 ).

Ce quelqu’un dont il est question, c’est  » TOI « .

Les promesses de guérison sont très importantes, et croyez que toutes ces promesses sont pour vous.

Ne doutez pas. Croyez Sa Parole ; elle s’accomplit toujours ; Notre Dieu est vivant !

Satan est l’auteur de nos maladies

Beaucoup de gens croient et disent que c’est Dieu qui leur a envoyé une maladie. Ceci est totalement faux et relève de l’ignorance. En effet, si c’est Dieu qui leur a envoyé la maladie, pourquoi vont-ils toujours chez le médecin ? La vérité c’est que la maladie vient de Satan et non pas de Dieu. Comment peut-on concevoir que Dieu qui est Père et amour puisse envoyer une maladie à ses enfants. C’est Satan qui ne nous aime pas qui nous crible de maladie ; il est le destructeur Jn 10( 10). Mais rassurez-vous notre Dieu est beaucoup plus grand que Satan.

Jésus pendant son ministère terrestre a rencontré des personnes malades dont la maladie venait de Satan. Citons quelques exemples :

–  La femme courbée que Satan avait lié.  Luc 13(11-16)

–  On amena un démoniaque aveugle et muet à Jésus. Il le guérit, de sorte que le muet parlait et voyait Matthieu 12(22)

–  Dans Actes 10 (38), il est dit que Jésus allait de lieu en lieu, guérissant tous ceux qui étaient sous l’oppression du diable.

–  N’oublions pas le cas de Job frappé par Satan, d’un ulcère malin.

Comment çà se passe ?

Chaque maladie est vivante ; elle se développe à partir d’un germe qui vient de Satan.  C’est ce germe que Jésus appelait esprit d’infirmité.

Quand l’esprit de la maladie s’en va, la maladie meurt.

Prenons le cas d’un homme chez qui on a découvert le cancer de la prostate.

Ce cancer va se développer car il est nourri, alimenté par un esprit mauvais, qui lui permet de croître. Et tant que cet esprit mauvais qui le nourrit existe, la maladie continuera son travail de destruction.

Quand vous ordonnez à l’esprit de ce cancer de partir au nom de Jésus, la maladie part aussi ; alors le cancer meurt, et le malade est guéri.

Jésus nous a donné autorité pour chasser tous les démons en son Nom. Si nous voulons guérir, nous devons détruire cet esprit qui nourrit la maladie, nous devons chasser cet esprit d’infirmité qui agit dans notre corps.

Aussi longtemps que vous pensez que cette maladie vient de Dieu, vous ne serez jamais guéris.

Mais quand vous aurez compris que l’Ecriture enseigne clairement  » que la maladie est de Satan « , alors vous allez lui résister, la chasser, la refuser et elle sera détruite par la puissance de Dieu, car Dieu nous guérit. Gloire à Son Nom !

Il existe un autre type de maladies que l’on appelle les maladies sponsorisées par la sorcellerie. Dans ce cas-là, les médecins ne parviennent pas à découvrir la cause de ces maladies ; aucune radio, aucun examen ne parvient à en déceler la cause. Leur guérison passe par l’exorcisme.

La maladie atteint le juste ; nous chrétiens, tombons malades car nous vivons dans un corps imparfait. Mais, merci à Dieu, il y a la guérison tous les jours.

Dites tous ensemble : le pardon tous les jours, la guérison tous les jours !

La guérison divine fait partie du Salut

 

L’un des versets les plus significatifs – et qui nous concerne – c’est

Isaïe 53 : 5 : Mais lui, il a été transpercé à cause de nos crimes, écrasé à cause de nos fautes. Le châtiment qui nous rend la paix est sur lui, et dans ses blessures nous trouvons la guérison. Cf Mt 8(17).

Cette prophétie concernant le Christ a été faite 600 ans avant sa venue.

Jésus, par son sacrifice à la Croix, nous libère à la fois de nos péchés par son Sang versé ; et par ses meurtrissures (corps flagellé, couronne d’épines, mains et pieds transpercés), il nous libère aussi des maladies.

Ce verset, nous démontre que la guérison fait partie du Salut. Il faut garder les yeux sur la Croix ; c’est de la Croix que viennent le pardon des péchés et la guérison des maladies.

Les conditions pour obtenir ta guérison

 

Notre Dieu est un Dieu qui guérit. Sur la Croix Jésus est devenu péché pour notre salut et sur la Croix Jésus a pris aussi nos maladies.

Pour obtenir la guérison, il y a 2 conditions préalables : le pardon des péchés et donner sa vie à Christ.

1-    Demander le pardon de tes péchés

Avant toute demande de guérison, nous devons au préalable demander le pardon de nos péchés au Seigneur.

 

Isaïe 59 (2) : Mais ce sont vos fautes qui ont creusé un abîme entre vous et votre Dieu. Vos péchés ont fait qu’il vous cache sa face et refuse de vous entendre.

L’un des péchés les plus graves c’est le refus de pardon. En effet, si nous ne pardonnons pas à celui qui nous a offensés, Dieu ne nous pardonnera pas non plus nos péchés, et notre guérison ne sera pas possible.

Psaume 103(3) : C’est Lui (notre Dieu) qui pardonne toutes tes iniquités ; qui guérit toutes tes maladies

Donc, le pardon d’abord, et ensuite,… ensuite seulement, la guérison. Cf .la guérison du paralytique par Jésus

Mon fils, tes péchés te sont pardonnés,

puis Il ajouta :

Lève-toi, prends ton lit et va dans ta maison Marc 2(5, 11 ).

On voit bien là qu’il guérit à la fois l’âme et le corps.

Donc, Jésus a pardonné la paralytique avant de le guérir.

1 Jean 1(9) : Si nous confessons nos péchés, lui, fidèle et juste, pardonnera nos péchés et nous purifiera de toute iniquité.

Le Sang de Jésus nous lave, nous purifie.

Pour obtenir le pardon, il faut confesser nos péchés et Dieu qui est miséricordieux ne demande qu’à nous pardonner.

2-    Donner ta vie à Jésus est la deuxième condition préalable.

Nous devons accepter Jésus comme notre Sauveur. En effet, on ne peut venir à Jésus et lui demander quoi que ce soit, si nous ne l’avons pas au préalable accepté comme notre Sauveur et notre Seigneur. Accepter d’avoir une relation personnelle avec Jésus ; donnons-lui toute la place dans notre cœur.

Et, Romains 10(9), nous dit :

si tes lèvres confessent que Jésus est Seigneur et si ton cœur croit que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé.

Là encore, il faut confesser publiquement ton choix.

Et Actes 2 (21) :

Et quiconque alors invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.

Dieu nous aime et il veut que nous soyons tous sauvés.

Alléluia ! Gloire à Dieu !

 

Demande ta guérison main-te-nant !

Ces 2 conditions étant remplies :

– le pardon de nos péchés

– et l’acceptation de Jésus comme notre Sauveur personnel, vous devenez un enfant de Dieu et il est notre Père. Venez à lui avec confiance, il vous invite à sa table de bénédictions et la promesse de vous guérir est aussi pour vous, pour nous tous.

Venez vers lui avec assurance au trône de la grâce. Hébreux 4(16).

C’est Jésus lui-même qui nous invite à demander.

Matthieu 7(7) : Demandez et l’on vous donnera, cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira.

Jean 14(13) : Si vous me demandez quelque chose en mon nom, je le ferai afin que le Père soit glorifié dans le fils.

1 Jean 5(14-15) : Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute. Et si nous savons qu’il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée.

La volonté de Dieu c’est que tu sois en bonne santé, et donc ta demande correspond bien à sa volonté.

N’oubliez jamais que Dieu veut et peut vous guérir ; c’est une certitude.

Mais, demande avec foi

 

Ce que nous demandons nous devons le demander avec foi. Il est dit que la prière de foi sauvera le malade et le Seigneur le relèvera. Jacques 5(15)

 Marc 11(24) : tout ce que vous demandez en priant, croyez que vous l’avez déjà reçu, et cela vous sera accordé.

Gloire à Dieu !

Persévérez ! Ne doutez jamais ; Surtout éloigne de toi toute incrédulité.

Hébreux 11(6) : Or sans la foi il est impossible de plaire à Dieu

La grâce c’est la main de Dieu qui donne, et la foi, c’est la main qui saisit.

Activez donc votre foi, qui doit être basée uniquement sur la Parole de Dieu et ses promesses.

Voilà des années que tu es malade, et que peut être tu pries pour ta guérison, mais en vain. Tu es découragé, tu baisses les bras.

Aujourd’hui, prends courage ! reprends courage !  Et, dis au Seigneur ‘Sur le fondement de ta promesse qui dit dans Ex 15(26) Je suis Yahvé Rapha, le Dieu qui te guérit, je te demande  Seigneur, la guérison de cette  maladie (nommez la). Que par la puissance de ton amour et de ton Saint Esprit, cette maladie soit brisée dans mon corps. Je reçois la guérison dans la foi. Seigneur, je te remercie car je sais que tu m’as écouté et que tu m’as exaucé.’

 Tenez ferme la confession de votre foi sans chanceler, car Celui qui a fait la promesse est fidèle.

Ce que Dieu a fait pour les autres, Il est prêt à le faire aussi pour VOUS, MAINTENANT.

Je vous donne l’exemple de ce serviteur de Dieu cloué au lit par la maladie. Il connaissait très bien la Parole de Dieu et il priait avec foi, mais il restait au lit, désemparé, sans bouger. C’est alors que le Seigneur est venu lui parler et lui a dit ‘Si tu crois vraiment ce que tu m’as demandé, alors lève-toi et marche. ’

C’est cela la foi.  Et, c’est ce qu’il fit !

 

Et, après ta guérison ? Rends grâce

 

  • Si tu crois que Dieu a répondu à ta prière, et que tu as reçu la guérison que tu lui as demandée, il te sera naturel :
  1. De lui rendre grâce et de témoigner aussi de la puissance de celui qui t’a guéri. (Merci pour cette guérison, Gloire à toi Seigneur…).
  2. De vouloir le servir, car c’est pour suivre Jésus et glorifier Dieu que tu as été guéri.
  • Mais attention, l’ennemi peut passer à l’offensive et quelquefois il fait ressentir une douleur atroce qui voudrait te dit « non, non, non, tu n’as pas été guéri ! »

Tu dois répondre avec force et confesser ‘ Non, je sais que Dieu m’a guéri, je ne suis plus malade, j’ai été guéri ‘.

Ce sont des pièges de l’adversaire.

Et, c’est la confession de ta bouche qui mettra Satan en fuite.

Appuie-toi uniquement sur la Parole de Dieu, et n’oublie pas qu’il t’aime.

Jérémie 1(12) : je veille sur ma Parole pour l’accomplir.

Dieu dit, Crois en moi, crois en ma Parole, crois en mes promesses, et tu verras ma gloire ! Alléluia !

CONCLUSION

A travers cet enseignement, nous voyons que Jésus est notre divin médecin. Il n’est pas seulement celui qui guérit notre âme, mais il est aussi celui qui guérit notre corps. La guérison de l’âme et du corps, c’est là la vraie guérison.

Bien sûr, il ne faut pas négliger notre médecin, mais parallèlement nous devons recourir à la prière et reconnaître notre Dieu pour ce qu’il est :

un Dieu fort, qui fait des merveilles »parce qu’il est ressuscité et vivant. Psaumes 77(15)

Pour toutes douleurs, pour toutes souffrances que tu ressens, apprends à saisir les promesses de Dieu et par la foi, tu obtiendras la guérison demandée.

Je crois frères et sœurs – et ce sera ma dernière phrase –

Plus ta relation avec Christ est solide,

–  Plus ton intimité avec lui est réelle, dans un abandon total à celui qui peut tout pour nous,

–  Et plus ta guérison est certaine.

Merci Seigneur, Gloire à Dieu !

Ernest Marcelin

06.04.14

Print Friendly, PDF & Email