Fonder sa vie sur le roc article

Frères et sœurs, il est fondamental pour nous chrétiens, de savoir comment construire, comment fonder notre vie.

 

Comment construire notre vie ?

 

Pour cela nous allons nous pencher sur 2 textes qui nous invitent à envisager la vie avec discernement, sachant faire la différence entre ce qui est vraiment solide et ce qui est bâti sur le sable de nos rêves. Quels sont ces 2 textes ?

Mt 7 (24-27) : Ainsi, quiconque entend de moi ces paroles et les met en pratique sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. La pluie est tombée les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont portés sur cette maison : elle n’est pas tombée, car elle était fondée sur le roc. Mais quiconque entend de moi ces paroles, et ne les met pas en pratique sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison : elle est tombée et sa ruine a été grande.

 

Lc 6(46-49) : Pourquoi m’appelez-vous : Seigneur, Seigneur ! et ne faites-vous pas ce que je dis ? Tout homme qui vient à moi, entend mes paroles et les met en pratique, je vous montrerai à qui il est semblable : Il est semblable à un homme qui bâtit une maison. Il a creusé profondément et posé le fondement sur le roc. Une inondation est venue, et le torrent s’est rué contre cette maison, sans être capable de l’ébranler, parce qu’elle était bien bâtie.  Mais celui qui entend et ne met pas en pratique est semblable à un homme qui a bâti une maison sur la terre, sans fondement. Le torrent s’est rué contre elle : aussitôt elle s’est écroulée, et la ruine de cette maison a été grande.

 

        D’apparence, ces deux maisons paraissent semblables de l’extérieur, (mêmes matériaux), ces 2 personnes sont chrétiennes, vont à la messe, elles lisent la Bible, prient, et elles parlent même de Jésus…

Mais c’est le choix des fondations  qui différencie ces deux constructions.  L’insensé, lui, a construit vite, il veut des résultats tout de suite (je t’ai prié Seigneur, et alors, tu m’as oublié, tu fais rien pour moi…), il s’occupe du présent, de la vie facile, il ne met pas en pratique la Parole, il vit sa vie comme il l’entend !

Les tempêtes dont il s’agit ne sont autres que les épreuves que nous rencontrons dans notre vie (accident, décès, perte de travail…). Ce sont des éléments extérieurs qui peuvent s’abattre aussi bien sur la maison construite sur le roc que celle construite sur le sable.

C’est justement quand arrivera une tempête que l’on verra la différence entre ces deux maisons.

Le Seigneur nous invite à réfléchir sur la construction d’une maison. Frères et sœurs, vous le savez, quand nous construisons une maison, l’élément le plus important, ce sont les fondations. Il est essentiel d’avoir des fondations solides et adaptées. Pourquoi ? Parce que c’est cette fondation qui va déterminer la solidité de ce qui sera construit dessus.

Vous ne pouvez pas construire une vie chrétienne plus solide que ce que vous permettent les fondations que vous avez posées. A chacun d’entre vous, je pose la question

 

Comment as-tu construit ta maison ?

 

Quels sont les fondements de ta vie spirituelle ?

Fais tu plus confiance à toi même, à tes amis qui te donnent des conseils ou à la Parole de Dieu ?

As- tu une vision à moyen et long terme de ta vie spirituelle ?

Comment grandir dans la connaissance de la Parole de Dieu, grandir dans la foi ? Beaucoup demandent l’effusion de l’Esprit pensant que c’est une fin en soi, alors que ce n’est qu’une étape, que le commencement, même.

As-tu une vie de prière régulière ? Fréquentes-tu les sacrements : Eucharistie ?,…. Adoration ? retraite ? Cloches-tu des 2 pieds : un peu de Jésus, un peu de voyants, de vaudou ?

 

Avez-vous posé les bonnes fondations ?

La Bonne Nouvelle, c’est qu’il n’y a qu’une seule bonne fondation, vraie et suffisante. Il s’agit d’une seule personne, Jésus Christ et Sa Parole qui constituent le Roc.

 

Jésus dit dans : Mt 7(24) :

Ainsi, quiconque écoute ces paroles que je viens de dire et les met en pratique, peut se comparer à un homme avisé qui a bâti sa maison sur le roc.

 

Nous lisons aussi dans 1 Co 3 (11) :

Mais que chacun prenne garde à la manière dont il y bâtit. De fondement, en effet, nul n’en peut poser d’autre que celui qui s’y trouve, c’est-à-dire Jésus Christ.

Nous venons de dire que le fondement pour nous, c’est Jésus Christ et sa Parole. A cela, nous devons ajouter 2 éléments importants :

– avoir fait une rencontre personnelle avec Jésus ;

– et bien connaître qui est Jésus, le Christ, qui est le fondement de notre vie chrétienne.

 

Comment bien connaître Jésus ? Qui peut nous le révéler ?

 

La Bible nous en donne un bon exemple. Lisons Mt 16(13-17) :

Tu es le Christ, le fils du Dieu vivant, la réponse de Pierre est une révélation capitale pour le christianisme. S’agissant de choses spirituelles, on ne peut parvenir à des connaissances par des moyens intellectuels, et ce texte nous dit qu’on ne peut vraiment connaître qui est Jésus, à moins que ce ne soit le Père qui nous le révèle par le Saint Esprit. Et dans la réponse de Pierre, il y a deux éléments importants :

–          Tu es le Christ, c’est à dire le Messie

–          Tu es le Fils du Dieu vivant, c’est à dire le fils éternel du Dieu vivant, en d’autres termes, Tu es Dieu !

Et pour nous, comment le connaître ? En lisant sa Parole, en la méditant, en écoutant des prédications ou des témoignages inspirés par l’Esprit….

Jésus ressuscité nous révèle que tout pouvoir lui a été donné dans le ciel et sur la terre :

Mt 28(18), c’est à dire celui qui peut tout ! Mais nous savons que sa toute Puissance est aussi cet amour immense qu’il a envers chacun de nous

.

Comment savoir que tu as fait une rencontre personnelle avec Jésus ?

 

Mes biens aimés, vous pouvez fréquenter pendant longtemps une église ou un groupe de prière, sans qu’il y ait le moindre changement en vous et c’est le cas de la majorité des chrétiens. Mais si vous avez fait une vraie rencontre avec Jésus, il est impossible de rester le même. Il y aura une vraie transformation dans votre être et dans votre vie. Vous serez transformés dans vos habitudes, fréquentations, votre façon de parler, de penser et d’agir…et, dans ce cas là ; on parle de nouvelle naissance

 

Comment faire pour bâtir notre vie sur le fondement qu’est Jésus ? Qu’est ce que le Seigneur veut nous enseigner ici ?

 

Au moins 2 choses :

–          ce n’est pas parce que nous sommes en Christ, que nous n’aurons pas d’épreuves comme tout le monde.

–          Mais dans ces épreuves on ne s’effondrera pas, le Seigneur sera toujours présent à nos côtés pour nous aider à les supporter et à nous relever ; Jésus répond toujours à nos prières.  Un sondage dans les hôpitaux aux USA révèle que les gens qui prient guérissent 2 fois plus vite que ceux qui ne prient pas. Celui qui a bâti sur le Roc a l’assurance qu’aucune intempérie ne peut l’ébranler

Oui, frères et sœurs, si vous avez érigé votre vie en prenant le soin d’avoir Jésus pour fondement, votre vie tiendra ferme dans la tourmente de l’adversité.

Quant au choix de l’homme qui a construit sur le sable, quand viendra la tempête, sa maison s’effondrera !

et sa ruine sera grande

dit le Seigneur. Dur, dur, la ruine !

 

Lc 6(46-49) relate aussi cette même parabole, mais y ajoute un élément :

Cet homme qui met en pratique la parole de Jésus, est semblable à un homme qui bâtissant une maison a creusé, creusé, profondément dans le sol, en enlevant le sable, la terre, jusqu’à ce qu’il ait trouvé la pierre dure.

A quoi correspondent la terre et le sable ? C’est tout ce qui nous éloigne de Christ, c’est tout ce qu’il faut enlever de nos vies : nos traditions non-conformes à la Parole de Dieu, nos préjugés spirituels, raciaux, et sociaux ; ce sont nos idées préconçues, nos rebellions…le vieil homme.

 

Le Seigneur commence cette parabole au verset 46, en disant

pourquoi m’appelez vous Seigneur, Seigneur, et ne faites pas ce que je dis ?

Rappelons qu’au Moyen âge, la France était divisée en plusieurs petits pays et à la tête de chaque pays il y avait un seigneur, et tous les sujets du royaume étaient obligés d’accomplir la volonté de leur seigneur. Donc si nous appelons Jésus Seigneur nous devrions aussi accomplir sa Parole, sa volonté. N’oublions pas qu’il est Dieu, et qu’il peut tout pour nous.

 

Alors, mon frère, ma sœur, écoute moi bien : Si, après avoir lu et médité la Parole, et si après avoir lu cet enseignement, tu ne changes pas de comportement en profondeur, alors c’est que ta vie spirituelle est bâtie sur le sable, c’est que tu as pris Jésus comme ton Sauveur, mais certainement pas comme ton Seigneur ; et en conséquence Jésus n’est pas encore ton Roc !

La Bonne Nouvelle, c’est qu’il encore temps de changer, de laisser Jésus te travailler de l’intérieur pour lui ressembler toujours plus. Le Seigneur te tend la main, saisis la, et accueille le.

 

CONCLUSION

 

Frères et sœurs, aujourd’hui, le Seigneur a voulu nous apporter un enseignement capital pour notre vie chrétienne. Je vous résume ce qui a été dit.

 

Il s’agit de 2 hommes qui construisent leur propre maison ; les matériaux utilisés sont identiques, mais ils construisent selon 2 techniques différentes et les fondations différentes.

–          l’un a bâti sa maison sur le Roc – Jésus Christ  et sa Parole- dans tout ce qu’il dit et fait, et

–          l’autre sur le sable. Il est croyant, mais il ne met pas en pratique la Parole de Dieu. Comme Paul avec les intellectuels grecs

on t’écoutera, un autre jour

lors du jugement les conséquences seront dramatiques pour cet homme.

Frères et sœurs, aujourd’hui, si vous entendez la Parole du Christ, prenez la décision de bâtir votre vie sur des fondations solides et sûres.

L’enseignement de Jésus embrasse toute notre vie. Il faut le mettre en pratique chaque jour, jour après jour, pour construire l’édifice qu’il attend de nous. (faire ce qu’il nous dit de faire dans sa Parole, pratiquer le commandement de l’amour, vivre une vie de droiture, de sacrements….)

 

A nouveau, posons-nous chacun la question suivante : sur quelle fondation suis je entrain de bâtir ma vie ? Nous devons y réfléchir !

–          Est-ce sur Jésus lui-même, qui est le Roc et sur sa Parole qui est Vérité et Vie ; il n’y a pas d’autre vérité que celle qu’il nous a enseignée. ou

–          Est-ce sur le sable mouvant de nos propres intentions, de nos idées toutes faites et sur notre moralité souvent bien branlante ?

 

Nous terminons en disant : Frères et sœurs, si nous bâtissons notre vie sur le Roc solide qu’est le Christ et sa Parole, quand la tempête arrivera – quelle qu’elle soit – il y a des promesses pour chacun de nous.

Quel que soit le problème Ps 55(23) :

Remets ton sort à l’Éternel, et il te soutiendra, Il ne laissera jamais chanceler le juste.

Dans toutes nos difficultés, il nous dit dans Hb 13(5) :

Je ne te délaisserai pas ni ne t’abandonnerai. 

Ph 4(6) :

Ne vous inquiétez de rien ; mais, en toutes choses, par la prière et la supplication, avec des actions de grâces, faites connaître à Dieu vos demandes.

Et d’une façon générale, il est écrit 2 Co 9(8) :

Et Dieu a le pouvoir de vous combler de toutes sortes de grâces, afin que, possédant toujours à tous égards de quoi satisfaire à tous vos besoins, vous ayez encore en abondance pour toute œuvre bonne,

 

Vous voyez frères et sœurs, Dieu ne nous abandonnera pas, il ne nous laissera pas nous effondrer, il sera là pour nous relever des tempêtes, c’est à dire des épreuves, nous aurons tous. Notre foi sera peut être rudement éprouvée, mais Christ sera avec nous et nous dit : Ne crains pas !

 

Amen, Alléluia !

 

CONFESSION GENERALE

 

Seigneur Jésus, j’ai écouté ta Parole et je prends la ferme résolution de bâtir ma vie sur les fondations de ta Parole qui est Vérité et Vie.

 

Je sais que dans les épreuves, je pourrai compter sur toi et que je ne m’effondrerai pas.

Je veux garder mon regard fixé sur toi, – toi qui est mon sauveur, mon Seigneur et mon Maître – c’est en toi, en toi seul, que je mets toute ma confiance.

 

Seigneur, je te supplie, ce que tu as commencé dans ma vie, achève-le !

Je veux creuser profondément la fondation jusqu’à ce que je trouve la pierre solide.

Seigneur, montre-moi, mes péchés cachés, ignorés ; ils sont nombreux, je le sais.

Je veux que ma vie soit une vie transparente à tes yeux.

Je veux mettre en pratique toutes les instructions que tu m’as enseignées ; que ce soit à la maison, au travail ou ailleurs.

Que je fasse ta volonté comme tu as fait la volonté du Père, et que je sois un vrai témoin de ton amour.
Merci Seigneur, Amen, Alléluia !

 

Le Berger

29.08.11

Print Friendly, PDF & Email