DEMEUREZ EN CHRIST ET DANS SA PAROLE DU CHRIST

 Demeurez en Christ et dans son amour

 

Frères et sœurs, Jésus nous dit en Jn 14(23) : «Si quelqu’un m’aime, il gardera ma Parole, et mon Père l’aimera ; nous viendrons à lui et nous ferons notre demeure en lui.» En d’autres termes, si nous aimons le Seigneur Jésus-Christ et si nous obéissons à sa Parole, lui et son Père viendront à nous et habiteront chez nous. Alléluia !

Pour nous faire comprendre ce passage Jésus a utilisé la parabole du cep et du sarment. En effet, le sarment ne peut vivre que parce qu’il reçoit la sève venant du cep, et c’est ainsi que les sarments peuvent grandir et porter du fruit.

Jésus nous dit qu’il en est de même pour Lui et pour nous. Il est le cep et nous sommes les sarments ; nous recevons tout de lui et tout particulièrement la vie, sa vie.

Cela veut dire quoi ? C’est bien connaître sa Parole et la garder en nous, qui nous permettra d’avoir une communion avec le Christ.

Ce verset Jn 14(23) nous dit encore, que c’est toute la Trinité qui viendra habiter en nous, et en conséquence lorsque nous prions, ce n’est plus la peine de le chercher dans le ciel, mais cherchons-le plutôt en nous, dans notre cœur.

Par la trinité qui habite en nous, nous recevrons une grande puissance, celle de :

–      Dieu le Père, créateur du ciel et de la terre

–      Dieu le Fils à qui tout pouvoir a été donné au ciel et sur la terre

–      Dieu le Saint Esprit qui nous libère.

Frères et sœurs, pour que Dieu vienne habiter en nous, nous devons être nés de nouveau, c’est à dire être éloignés du péché et avoir déjà en nous le Saint Esprit.

Demeurer en Dieu, implique une idée de durée et de persévérance dans cette vie d’intimité avec Dieu et plus particulièrement avec le Christ. Si, nous vivons cette intimité, alors la présence de Christ va se manifester dans nos sentiments, dans nos actes, dans nos paroles, dans nos comportements, et nous serons de vrais témoins de son amour.

Christ nous dit que si nous connaissons bien sa Parole et que nous la gardons il vient demeurer en nous. Mais, il nous dit également « sans moi, vous ne pouvez rien faire. En effet, les sarments ne peuvent plus vivre quand ils ne reçoivent pas la sève, la vie, venant du cep. Malheureusement, force est de constater que beaucoup de chrétiens accomplissent des œuvres pour Dieu et pour l’Eglise mais sans recevoir de Lui ses directives. D’où l’inefficacité de nos actions. « Si l’Eternel ne bâtit la maison, Ceux qui la bâtissent travaillent en vain » nous dit le Ps 127(1).

Frères et sœurs, nous ne pouvons rien entreprendre pour le Royaume, sans le Christ ; c’est lui notre force et nous devons agir selon sa volonté.

 

Le Christ vient habiter en nous, Pourquoi ?

 

Pour nous changer, pour changer nos cœurs, nous transformer, nous émonder afin que nous puissions porter du fruit. 2 Co 5(17) nous dit : «Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle création. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. »

Le Seigneur nous a rachetés par son sacrifice et son Sang versé à la Croix, et il nous a présentés au Père, revêtus de sa justice, c’est-à-dire qu’il nous a libérés de nos péchés et réconciliés avec le Père. Il nous a aussi délivrés du pouvoir de Satan. Il ne nous a pas laissés à notre ancienne nature (adamique), il nous a revêtus de la Nouvelle création (Résurrection et Pentecôte) pour le servir. Et, tous ceux qui demeurent en lui, reçoivent de lui, sa vie, sa nature divine et la vie éternelle. Alléluia !

Jn 17(3) : «Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ.»

Une précision, l’Esprit de Dieu vient habiter dans notre esprit qui sera immédiatement régénéré. Par contre c’est la lecture et la méditation permanente de la Parole qui vont agir progressivement sur notre âme (émotions sentiments, intelligence), et qui nous amèneront à changer nos anciennes habitudes, nos mauvais penchants, nos fréquentations mauvaises, nos conceptions erronées…

Notre croissance finale c’est de ressembler à Christ : penser, parler, aimer, agir… comme Christ, car c’est lui le Christ, la vraie image de Dieu. Pour cela, il faut écouter la Parole de Dieu « Ecoutez-le » Mt 17(5)

Dieu en nous. Comment agit-il ?

C’est par le moyen de cette petite voix intérieure qui nous appelle à faire le bien, à rejeter le mal, à aimer et à faire des actes de charité. Il faut que nous soyons à l’écoute de cette voix, comme nous devons d’ailleurs être à l’écoute de cette Parole qui est dans la Bible.

Proverbe 4(20-22) : « Mon fils, sois attentif à mes paroles, Prête l’oreille à mes discours.   Qu’ils ne s’éloignent pas de tes yeux ; Garde-les dans le fond de ton cœur ; Car c’est la vie pour ceux qui les trouvent, C’est la santé pour tout leur corps.»

Remarquez bien, il est dit que cette Parole, c’est la vie et c’est la santé pour nous. Et Jésus dira « ma Parole est vérité et vie »

Cette Parole qui va nous conduire au salut, nous guérir, nous libérer. Souvenez-vous de ce conseil de Josué 1(8) : «Que le livre de cette Loi soit toujours sur tes lèvres : médite-le jour et nuit afin de veiller à agir selon tout ce qui y est écrit. C’est alors que tu seras heureux dans tes entreprises et réussiras. »

 

Approfondissons encore le rôle important de la Parole

 

Il est dit tout d’abord que c’est cette Parole qui créa le ciel et la terre, mais nous savons que cette Parole c’est aussi Jésus Christ.

La Parole c’est quelqu’un. Et, d’après vous, c’est qui ? . la Bible nous répond en Jn 1(2-3) : «Il était au commencement auprès de Dieu.Tout fut par lui, et sans lui rien ne fut ». Et, c’est parce que cette Parole vient du Christ, (c’est à dire du Père) que le Père nous a dit lors de la transfiguration « Ecoutez-le ». Jésus nous dit aussi que l’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute Parole qui vient de la bouche de Dieu.

Ps 119(105) : «Ta parole est une lampe pour mes pieds, une lumière pour mon sentier.»

Sans une parole ointe, il est impossible d’évangéliser. « La foi vient de ce que l’on entend et ce que l’on entend vient de la parole du Christ.» Rm 10(17) C’est cette Parole qui touche les cœurs et conduit les gens à la conversion.

2 Co10(4) : «Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles ; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. » (Incrédulité, fausses doctrines) La Parole de Dieu est vivante, agissante, plus acérée qu’aucune épée à deux tranchants. La Parole dans le combat spirituel est l’arme la plus redoutable Eph 6(17) qui parle de la parole comme l’épée de l’Esprit. Jésus l’a utilisée lors de sa tentation au désert par Satan, juste après son baptême. « Il est écrit… Il est écrit… » Satan vaincu, a été mis en fuite.

Jésus nous donne même un commandement pour annoncer cette Parole. Mc 16(15) : « Allez dans le monde entier, proclamez l’Évangile à toute la création.» Et l’apôtre Paul nous dit en 1 Co 9(16) : «…malheur à moi si je n’annonce pas l’Evangile ! »

Cette Parole joue donc un rôle essentiel pour notre édification, notre salut et c’est dans ce domaine que Satan nous attaque en introduisant en nous l’incrédulité, le doute et les fausses doctrines.(voir la Parabole du semeur)

Beaucoup de croyants ne lisent pas, ou lisent très peu la Parole de Dieu, permettant ainsi au diable de s’infiltrer dans leurs pensées, dans leur esprit et de mettre en eux des raisonnements qui s’élèvent contre la connaissance de Dieu (réincarnation, mariage homosexuel…).

Lorsque nous négligeons la Parole de Dieu, petit à petit notre foi en Dieu s’affadit et nous finissons par adhérer à d’autres croyances et à d’autres priorités. Et, pourtant plus que jamais la pratique de l’Evangile et des enseignements du Christ est nécessaire à notre vie de croyants.

La Parole de Dieu lue et méditée chaque jour éloigne de nous les péchés de l’âme

Gardons les yeux fixés sur Jésus car c’est lui qui nous enseigne la Parole, qui nous la révèle et qui nous donne la foi : « fixant nos yeux sur le chef de notre foi, qui la mène à la perfection». Hb 12(2)

Jésus veut que tous ses disciples soient totalement imprégnés de cette Parole pour porter du fruit. Jean 8(32) : «vous connaîtrez la vérité et la vérité fera de vous des hommes libres. » Alléluia !

Jn 15(15) nous dit : « Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j’ai appris de mon Père.» Ecoutez aussi Jc 1(23) : «Qui écoute la Parole sans la mettre en pratique ressemble à un homme qui observe sa physionomie dans un miroir. » Méditer la Parole et la laisser s’incarner en nous. Le vrai disciple c’est celui qui non seulement écoute sa Parole mais la met en pratique et c’est celui-là que Jésus appellera son ami.

La parabole du Semeur en Lc 8(4-15) nous précise sur ceux qui reçoivent et gardent cette Parole : «la bonne terre, ce sont ceux qui entendent la Parole avec un cœur noble et bon, la retiennent et portent du fruit avec persévérance.» qui pourront avoir une communion une intimité permanente avec le Christ.

Comment alimenter cette communion avec Christ ? C’est par la prière de foi, la louange, la méditation de sa Parole, l’Eucharistie…

Les effets de cette communion avec Dieu

1 Jn 4(13) : «A ceci nous savons que nous demeurons en lui, comme lui en nous : c’est qu’il nous a donné de son Esprit. »

En d’autres termes nous serons remplis du Saint Esprit qui viendra nous rendre témoignage du Christ Jn 15(26) et nous enseignera la vérité tout entière Jn 14(26).

– Les fruits que nous porterons, c’est avant tout pour la gloire du Père Jn 15(8)

– Notre croissance dans la connaissance de Dieu, dépend uniquement de notre union avec le Christ ; c’est lui qui nous a révélé le Père.

– Comme le Père aime le Fils, il a tout remis dans les mains du Fils, et tout ce que le Fils possède, nous le possédons aussi puisque nous sommes les enfants de Dieu, héritiers et cohéritiers avec le Christ. Rm 8(17). Un riche héritage, je suis béni de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes avec Jésus-Christ.

-Nous triompherons toujours avec Christ en nous : «Grâce soit rendue à Dieu, qui nous entraîne toujours dans son triomphe, dans le Christ, et qui, par nous, répand en tout lieu l’odeur de sa connaissance ! » 2 Co 2(14)

Rm 8(37) : «Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. »

Il y a cette merveilleuse promesse qui nous a été faite en Jn 15(7) : «Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. » Sous-entendu tout ce que vous avez demandé avec foi et dans l’obéissance à volonté.

En clair, nous sommes donc appelés à établir avec le Christ la même relation que le Christ vit avec le Père, son Père et notre Père.

 

PRIERE COLLECTIVE

 

Levons-nous frères et sœurs et prions ensemble :

 

Dieu notre Père, tu nous aimes d’un amour infini, non à cause de nos mérites, mais à cause de ce que nous sommes ; tes enfants.

Seigneur Jésus, nous voulons vivre l’expérience de ta présence en nous et avoir une communion avec toi.

Seigneur, viens demeurer en moi, complètement et sans réserve ; Je renonce à tout mon passé de ténèbres et à ce MOI qui est dans mon cœur et qui m’empêche de t’accueillir.

Je m’abandonne à toi et je remets entre tes mains ma destinée ; je veux marcher dans la vie comme toi. Sois mon modèle, émonde-moi Seigneur, afin que je puisse porter beaucoup de fruits pour la Gloire du Père.

Que la connaissance de ta Parole soit le centre de ma vie. Je sais que sans toi je ne peux rien faire ; c’est toi qui me donne force et vigueur. Je veux rester dans l’obéissance à ta Parole et faire ta volonté. Que cette Parole m’éclaire et me guide.

Toute ma vie, je voudrais annoncer ta Parole dans le monde entier, afin de mieux te faire connaître, et ramener vers toi, toutes ces âmes perdues.

Merci Seigneur de m’avoir exaucé. Amen ! Alléluia !

Frère Ernest Marcelin

11/07/14

Congrès des Haïtiens

Montréal

 

Print Friendly, PDF & Email